Recherche avancée

Suspension dans son intégralité par le Conseil d'État du décret relatif aux obligations d’amélioration de la performance énergétique dans les bâtiments existants à usage tertiaire

L’aménagement
Publié le 20 septembre 2017
Événement
Suspension dans son intégralité par le Conseil d'État du décret relatif aux obligations d’amélioration de la performance énergétique dans les bâtiments existants à usage tertiaire
© Fotolia

Le dispositif institué par l’article L. 110-10-3 du Code de la construction et de l’habitation consiste en une exécution dans le temps, par paliers décennaux successifs, de l’obligation de réaliser les travaux de rénovation inhérents avec un renforcement progressif du niveau de performance énergétique à atteindre par rapport à celui que ces bâtiments atteignaient en 2010.

Le premier décret d’application, applicable pour le palier 2010-2020, a finalement été édicté le 9 mai 2017 et fait l’objet depuis d’un recours en excès de pouvoir auquel s’est adjointe une requête en référé-suspension.

Par une ordonnance en date du 28 juin 2017, le Conseil d’Etat a suspendu partiellement l’exécution d’une partie des dispositions de ce décret avant de les suspendre dans leur totalité avec son ordonnance du 11 juillet suivant.

Identifiez-vous pour lire la suite de ce contenu et profiter de l'ensemble des fonctionnalités de Légibase
Recevoir les alertes de mise à jour
Ajouter une note
Télécharger l'article
Pour acceder à ces contenus, merci de vous connecter.
  • Rechercher dans cet article
Du même auteur
Actualités associées
Performance énergétique d'un bâtiment